Pictogramme drapeau de la France Pictogramme drapeau de UK Pictogramme drapeau de l'Italie

x

Install this webapp on your device : tap and " Add to homescreen".

Register / Connect

By entering your phone number, you accept that it will be used to send traffic alerts.

Use at least 9 characters of which one capital, one lower case, one digit and one special character



Please accept the legal notice. Please accept the information notices. Wrong time interval entered.

La pollution de l’air a des effets significatifs sur la santé et l’environnement. Encouragé par de nettes améliorations ces dernières années, le Gouvernement Princier poursuit son engagement en faveur d’un air plus pur et incite la population à adopter des comportements plus responsables au quotidien. 

[CONSTAT] - Les spécificités de la Principauté

Situé face à la Méditerranée, avec un climat ensoleillé toute l'année, Monaco profite d’un environnement exceptionnel qui attire depuis toujours familles, entreprises et visiteurs. Avec une superficie de 2,02 km2 pour quelque 38.100 habitants et près de 100.000 véhicules qui entrent ou sortent chaque jour du territoire, la Principauté peut être soumise à des épisodes de pollution atmosphérique provenant principalement du trafic automobile, du chauffage des bâtiments et des chantiers. 

Si la qualité de l’air s’est globalement améliorée ces dernières années en Principauté, laquelle demeure largement préservée par l’absence d’activité industrielle et agricole et grâce à des conditions météorologiques globalement favorables à la dispersion de la pollution.

Les vecteurs favorisant une détérioration de la qualité de l’air à Monaco sont les suivants :
des caractéristiques structurelles, comme les « rues canyons » qui concentrent les polluants (c’est-à-dire une rue étroite avec des immeubles hauts rapprochés) ;
des spécificités météorologiques : un fort ensoleillement qui transforme les gaz et les particules polluantes primaires en polluants secondaires  tels que l’ozone, ou des épisodes de vents porteurs du sable de Sahara ; 
le tourisme de croisière, qui provoque une pollution de l’air nocive, en particulier par l’émission de soufre ;
un secteur de la construction très dynamique, dont l’activité représente une part importante de l'empreinte carbone de la Principauté.