Pictogramme drapeau de la France Pictogramme drapeau de UK Pictogramme drapeau de l'Italie

x

Install this webapp on your device : tap and " Add to homescreen".

Languages

Pictogramme drapeau de la france Pictogramme drapeau du royaume-uni Pictogramme drapeau de l'italie
Register / Connect

By entering your phone number, you accept that it will be used to send traffic alerts.

Use at least 9 characters of which one capital, one lower case, one digit and one special character



Please accept the legal notice. Please accept the information notices. Wrong time interval entered.

Imaginez des bateaux qui se déplaceraient sur la mer dans le plus grand silence, sans émission de polluants ni de gaz à effet de serre, simplement en rejetant de la vapeur d’eau… Cela vous paraît impossible ? Pourtant, c’est peut-être ce que nous connaîtrons demain grâce à l’hydrogène, une véritable piste d’avenir pour répondre aux enjeux environnementaux et énergétiques de notre siècle. 

C’est pourquoi dans le cadre de sa politique de transition énergétique visant la neutralité carbone d’ici 2050, le Gouvernement Princier s’intéresse de près à l’hydrogène, une molécule permettant de décarboner de nombreux usages de mobilité lourde, notamment dans le secteur maritime. 

L’hydrogène, une molécule prometteuse mais complexe

Depuis plusieurs années, l’hydrogène constitue une ressource énergétique de plus en plus prisée dans le monde. Il faut dire que ses atouts sont nombreux. Sous forme gazeuse ou liquide, l’utilisation d’hydrogène ne rejette pas de CO2, n’émet pas de substance polluante et fournit jusqu’à trois fois plus d'énergie que la plupart des carburants, à masse équivalente. 

Il se présente donc comme un vecteur d’énergie attractif pour une mobilité lourde zéro émission, notamment dans le secteur des services maritimes, lequel fait partie des plus gros consommateurs de combustibles fossiles. 

Mais alors, pourquoi ne développe-t-on pas plus largement cette ressource si vertueuse ?  Tout simplement parce que son utilisation réclame de changer les systèmes de production et de distribution d’énergie en place. Bien qu'il soit l'élément le plus abondant dans l'univers, l'hydrogène est quasiment inexistant dans la nature à l'état pur. Il faut donc le produire. Or, l’hydrogène est encore principalement obtenu à partir de sources fossiles (notamment du méthane), rendant son bilan carbone très défavorable. La solution ? Fabriquer de l'hydrogène par électrolyse de l’eau avec une électricité renouvelable. Mais cette technique ne s’est développée à un stade industriel que récemment, coûte encore cher et ne représente pour l’heure qu’une infime part de la production mondiale d’hydrogène. Autres problématiques : celles du stockage, du transport et de la distribution qui nécessitent des infrastructures spécifiques encore peu présentes et perfectibles.

Monaco, au cœur de la révolution hydrogène ?

S’il existe aujourd’hui de nombreuses contraintes pour l'utilisation de la solution hydrogène par les navires, l’avenir n’en reste pas moins prometteur car cette solution est décarbonée. Doucement mais sûrement, des projets se développent et de nombreux acteurs se mobilisent pour structurer une filière hydrogène maritime efficace.

À Monaco, les questions techniques et de sécurité font l’objet de réflexions régulières, notamment au sein de l’Hydrogen Working group, impulsé par la Mission pour la Transition Énergétique, en collaboration avec la Fondation Prince Albert II et le Yacht Club de Monaco. Composé de représentants institutionnels de la Principauté et de professionnels du secteur, le Comité se réunit chaque trimestre pour échanger sur les technologies opérationnelles ou en cours de développement à travers le monde afin de les adapter au contexte monégasque et aux applications maritimes. 

Dans cette volonté de favoriser le déploiement concret de l'hydrogène, Monaco soutient les grands projets internationaux, à l’instar du navire Energy Observer qui a fait escale en Principauté en 2017 dans le cadre de son Tour de France. Une preuve bien réelle que l’hydrogène représente une alternative énergétique viable et durable.


Monaco
in daily life
Environment
and urbanism
News
Monaco in daily life Environment and urbanism Event Disturbances