Pictogramme drapeau de la France Pictogramme drapeau de UK Pictogramme drapeau de l'Italie

x

Install this webapp on your device : tap and " Add to homescreen".

Languages

Pictogramme drapeau de la france Pictogramme drapeau du royaume-uni Pictogramme drapeau de l'italie
Register / Connect

By entering your phone number, you accept that it will be used to send traffic alerts.

Use at least 9 characters of which one capital, one lower case, one digit and one special character



Please accept the legal notice. Please accept the information notices. Wrong time interval entered.

Ce mercredi 16 juin, un évènement inédit s’est produit dans les eaux territoriales de la Principauté : des hippocampes juvéniles ont été relâchés dans leur habitat naturel !

Souvenez-vous, en 2016, la Fondation Prince Albert II de Monaco lançait sa première campagne de financement participatif avec le programme « Sauvez les hippocampes ».

Outre l’aspect de sensibilisation à la préservation de la biodiversité marine - avec un large volet pédagogique au sein des établissements scolaires de la Principauté - l’objectif était de récolter 80.000 € afin de renforcer les populations d’hippocampes dans la réserve du Larvotto. Soixante jours plus tard, 183 % de l'objectif initial était atteint avec 146.427 € récoltés !

Dès lors, la Fondation Prince Albert II de Monaco et l’Institut Océanographique de Monaco ont développé un programme scientifique de très haut niveau, en collaboration avec le bureau d’études Biotope, Patrick Louisy, spécialiste des hippocampes d’Europe, et le Centre d’Exploration Sous-Marine de Monaco afin de préserver l’hippocampus guttulatus, ou Hippocampe moucheté, qui est une espèce patrimoniale de Méditerranée. 
 
L’hippocampe peut se reproduire dès sa première année mais, malgré ce cycle de reproduction rapide, il est une espèce menacée considérée comme en voie de régression, voire de disparition.

De plus, il est extrêmement rare de pouvoir en observer car l’hippocampe est le « roi du camouflage », comme l’expliquait Patrick Louisy lors du point presse qui s’est tenu au Musée Océanographique avant la mise à l’eau des juvéniles.