Pictogramme drapeau de la France Pictogramme drapeau de UK Pictogramme drapeau de l'Italie

x

Install this webapp on your device : tap and " Add to homescreen".

Register / Connect

By entering your phone number, you accept that it will be used to send traffic alerts.

Use at least 9 characters of which one capital, one lower case, one digit and one special character



Please accept the legal notice. Please accept the information notices. Wrong time interval entered.

Saviez-vous que plus d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre (GES) de Monaco est issu de la consommation énergétique des bâtiments ? Un chiffre significatif qui fait nécessairement de cette dernière un axe essentiel de la politique du Gouvernement Princier.

Sous quelles formes cette priorité s’exprime-t-elle ? À travers quelles actions ? 

Concrètement, la « sobriété énergétique » recouvre de nombreuses perspectives, depuis la construction ou la rénovation d’un bâtiment jusqu’aux gestes du quotidien que chacun peut effectuer. Elle évoque les moyens mis en œuvre pour obtenir une meilleure performance énergétique dans une habitation ou optimiser l’énergie produite pour les besoins des occupants. Cela peut passer par une ventilation  naturelle pour limiter l’usage de la climatisation, l’ajustement du thermostat à une température recommandée ou l’arrêt de la consommation superflue d’outils énergivores. 

Au-delà de la démarche Haute Qualité Environnementale (HQE), laquelle s’applique à toutes les constructions publiques depuis 2008, tout bâtiment public (en construction comme en rénovation) s’inscrit désormais dans la démarche de construction durable BD2M (lire notre article sur le sujet) pour aller plus loin dans l’adaptation de nos bâtiments au changement climatique. 

La sobriété énergétique se rattache également à l’énergie même du bâtiment. Dans ce cadre, il sera procédé dans un futur proche :
à la suppression des dernières chaudières à fioul (le recours au fioul domestique sera interdit à compter du 1er janvier 2022) ;
à l’adoption de 100 % de l’éclairage en LED ;
à la généralisation des isolations thermiques aux nouvelles normes en vigueur ;
au déploiement des énergies renouvelables : la thalassothermie avec la construction de deux nouveaux réseaux à la Condamine et au Larvotto, lesquels réduiront les émissions de GES de la Principauté de 7 % (lire notre article sur le sujet), et le solaire, avec la pose de panneaux photovoltaïques couvrant une surface de 2.300 m² en 2021 (contre 950 m² en 2020) ;

En outre, les incitations sont nombreuses pour permettre à chacun de contribuer à la démarche. Elles s’incarnent notamment à travers le Plan de relance économique mis en place par le Gouvernement en septembre 2020. L’efficacité énergétique y est encouragée et facilitée par des aides et des subventions notamment destinées à :
la restauration du bâti remarquable (lire notre article sur le sujet) ; 
la rénovation des fenêtres (lire notre article sur le sujet) ;
les travaux dans un logement à usage d’habitation (lire notre article sur le sujet) ;
la rénovation exemplaire d’un bâtiment (cliquez ici pour en savoir plus) ;
la rénovation d’un commerce (lire notre article sur le sujet) ;
l’achat de petits équipements et aménagements visant une réduction des consommations énergétiques (lire notre article sur le sujet) ;
une subvention imminente pour l’isolation des toitures.

Enfin, le Gouvernement Princier est conscient que l’action individuelle est au cœur de son engagement et tout est mis en œuvre pour sensibiliser la population à cette approche.

Une spécificité de la politique monégasque consiste en effet à mobiliser la communauté, notamment grâce au « Pacte National pour la Transition Énergétique », lequel continue d’être largement déployé (lire nos articles sur le PNTE et le Coach Carbone du Pacte). La démarche compte aujourd’hui près de 1.500 adhérents et couvre plus du quart des salariés de la Principauté.

Construction, énergie du bâtiment, actions fortes de l’État et implication engagée de la communauté monégasque… Autant de leviers déployés pour répondre à un objectif : une réduction des émissions de GES de la Principauté de 55 % d’ici 2030, comme l’annonçait S.A.S. le Prince Albert II, en décembre dernier, lors du Sommet international sur l’Ambition Climatique.


Pictogramme drapeau de la France Pictogramme drapeau de UK Pictogramme drapeau de l'Italie
Monaco
in daily life
Environment
and urbanism
News
Monaco in daily life Environment and urbanism