Pictogramme drapeau de la France Pictogramme drapeau de UK Pictogramme drapeau de l'Italie

x

Install this webapp on your device : tap and " Add to homescreen".

Register / Connect

By entering your phone number, you accept that it will be used to send traffic alerts.

Use at least 9 characters of which one capital, one lower case, one digit and one special character



Please accept the legal notice. Please accept the information notices. Wrong time interval entered.

« Environnement » et « construction » : deux mondes inconciliables ? On pourrait le croire, sachant que le secteur de la construction représente plus de 30 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) de Monaco. 

Or la réponse est nette : non seulement ces deux notions sont compatibles, mais elles peuvent même s’enrichir l’une l’autre. Et la construction durable est devenue un axe prioritaire de la politique du Gouvernement Princier en matière de transition énergétique.

C’est précisément ce que démontre la démarche « Bâtiments Durables Méditerranéens de Monaco » (BD2M), à travers lequel la Principauté développe ses ambitions de construction durable.

BD2M, c’est un peu comme la lutte contre les déchets « à la source » : elle permet dès l’origine du projet d’éviter les mauvaises pratiques. Mieux : elle détermine, avant de démarrer la construction, les moyens, les méthodes, ainsi que les qualités finales du bâtiment qui lui permettront de concilier efficience énergétique, confort et esthétique. 

Mais concrètement, qu’est-ce que cette démarche suppose ? C’est un engagement, le choix de l’avenir et de l’innovation. Cela passe par l’utilisation de matériaux biosourcés, l’optimisation des consommations énergétiques, la ventilation naturelle, une attention particulière portée à la biodiversité, le recyclage des eaux grises, le recours à la géothermie, l’autoconsommation photovoltaïque ou encore la préservation des espèces méditerranéennes…

Pour faire ce choix, il faut comprendre et partager les enjeux du développement durable et c’est toute l’originalité du label BD2M. Construit « sur-mesure » pour la Principauté, il est le fruit d’une démarche volontaire de l’ensemble des professionnels de la construction et est basé sur le partage de compétences, d’expériences et la transversalité.  

Ce sont en effet tous les corps de métier du BTP et de l’urbanisme, ainsi que les Services de l’État concernés, qui ont établi ensemble le référentiel qui permet de s’inscrire dans la démarche, lancé en septembre 2019 en présence de 200 représentants des métiers de la construction et de l’urbanisme.

Dynamique et évolutif, BD2M continue de se développer sous l’impulsion et la coordination de la Mission pour la Transition Énergétique (MTE). 

Celle-ci organise régulièrement des ateliers pour permettre aux professionnels d’échanger sur les retours d’expériences : les bonnes pratiques et solutions innovantes sont partagées pour assurer une plus-value, parfois être intégrées au référentiel. Des formations sont aussi régulièrement proposées : économie circulaire et initiation au réemploi, énergies renouvelables (notamment solaires), etc.

L’objectif environnemental des projets et l’émulation collective sont les moteurs de la démarche. L’adhésion des acteurs de la construction était primordiale. Et cette volonté affichée de respecter les enjeux environnementaux aboutit aujourd’hui à la réalisation de projets atypiques, inédits et ambitieux, comme celui de la Villa Carmelha.

La dynamique est aujourd’hui bien enclenchée et plusieurs projets publics et privés sont déjà labellisé. En termes de construction publique, l’État est moteur : BD2M est appliquée à toute rénovation comme à toute construction neuve. 

Pour en savoir plus : https://transition-energetique.gouv.mc/BD2M


Pictogramme drapeau de la France Pictogramme drapeau de UK Pictogramme drapeau de l'Italie
Monaco
in daily life
Environment
and urbanism
News
Environment and urbanism Monaco in daily life Event Disturbances