Pictogramme drapeau de la France Pictogramme drapeau de UK Pictogramme drapeau de l'Italie

x

Install this webapp on your device : tap and " Add to homescreen".

Register / Connect

By entering your phone number, you accept that it will be used to send traffic alerts.

Use at least 9 characters of which one capital, one lower case, one digit and one special character



Please accept the legal notice. Please accept the information notices. Wrong time interval entered.

Au chapitre des énergies renouvelables, le solaire et les pompes à chaleur à eau de mer sont dans le peloton de tête.

Le solaire s’est particulièrement développé ces dernières années et, qu’il s’agisse d’habitations privées ou de bâtiments publics, les installations photovoltaïques se sont multipliées. Établissements scolaires, crèches, Caserne des Pompiers, Église, Centre de Congrès, hôtels… la liste des bâtiments équipés est longue et continue de s’étendre.

Quelques bâtiments emblématiques :
En septembre 2019, une centrale de 2.425 m² de panneaux photovoltaïques était inaugurée sur le toit du Grimaldi Forum. Avec ses 1.500 modules et une production annuelle de près de 650 MWh, le Centre de Congrès est devenu la plus grande centrale photovoltaïque de la Principauté. À noter qu’en plus du bâtiment lui-même, quelques bâtiments mitoyens sont également alimentés en électricité.
En avril 2019, l’hôtel Monte-Carlo Bay a recouvert une partie de son toit de panneaux photovoltaïques. 789 cellules photovoltaïques produisent 160.000 kWh par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 30 foyers. Un chantier inédit qui a duré plus de 4 mois et s’est déroulé sans interrompre l’activité de l’établissement.
Le Service de Maintenance des Bâtiments Publics a procédé en mai 2020 à l’installation de panneaux photovoltaïques sur la toiture de l’Église Saint-Nicolas, à Fontvieille. 72 panneaux produisant 19 MWh d’électricité, injectée directement dans l’installation électrique de l’Église, laquelle, grâce à cette production, est électriquement autosuffisante à 100 % (l’opération induit également une baisse de 1,55 tonnes de rejet de CO2 par an). Saint-Nicolas devient ainsi la première église « verte » de la Principauté et le premier site autonome énergétiquement.