Pictogramme drapeau de la France Pictogramme drapeau de UK Pictogramme drapeau de l'Italie

x

Install this webapp on your device : tap and " Add to homescreen".

Register / Connect

By entering your phone number, you accept that it will be used to send traffic alerts.

Use at least 9 characters of which one capital, one lower case, one digit and one special character



Please accept the legal notice. Please accept the information notices. Wrong time interval entered.

Vous êtes-vous déjà demandé d’où provient l’eau qui coule de votre robinet ? La Principauté a la chance de pouvoir compter 6 sources d’eau potable sur son territoire (baptisées Ingram, Testimonio, Marie, Vaulabelle - sur les photos - Puits Nord et Alice). Toutes ces sources sont collectées dans l’usine de potabilisation de la Société Monégasque des Eaux (SMEaux), située sur l’avenue Princesse Grace. 

Comment se déroule le traitement ? L'eau traverse un lit de sable qui permet de retenir les impuretés. Cette filtration est complétée par une stérilisation au bioxyde de chlore qui garantit la qualité bactériologique de l’eau distribuée. Une fois potable, l’eau est pompée et refoulée vers les réservoirs de stockage de la Principauté. 

Ces sources locales assurent entre 30 et 50 % de la consommation annuelle des habitants de Monaco. Pour compléter ses propres ressources, la Principauté a signé des conventions spécifiques avec plusieurs collectivités françaises. Elle importe ainsi de l'eau en provenance du canal de la Vésubie, de puits de la plaine du Var ou bien encore de la Roya, ce qui représente 2 à 3 millions de m3 d'eau potable par an.



Pas moins de 7 réservoirs d’une capacité totale de 25.000 m3 alimentent quotidiennement le réseau de distribution qui dessert la totalité du territoire de Monaco. Grâce à une politique volontariste de recherche de fuites et de renouvellement des conduites, le rendement du réseau est l’un des meilleurs du monde, avec un taux d’étanchéité de plus de 95 % depuis de nombreuses années.

La qualité de l’eau potable fait l’objet d’une triple surveillance régulière. La première, confiée à un laboratoire extérieur indépendant, est complétée par un autocontrôle réalisé directement par la SMEaux, ainsi qu’un contrôle exercé par les Services du Département des Affaires Sociales et de la Santé (DASS). Chaque année, plus de 4.500 analyses sont ainsi effectuées sur 54 paramètres, permettant d’assurer une bonne qualité de l’eau potable aux niveaux bactériologique et physico-chimique.

À titre indicatif, la consommation moyenne d’un foyer monégasque est de l’ordre de 110 m3/an, conforme aux volumes relevés dans l’ensemble des pays européens. Depuis le début des années 2000, la volonté de préservation des ressources en eau est manifeste. La prise de conscience par les ménages, les acteurs privés et publics de la Principauté a entraîné une baisse sensible de la consommation de l’eau dans le pays. Pour continuer sur cette lancée prometteuse, la SMEaux souhaite moderniser à moyen terme l’ensemble du parc de compteurs (9.000 unités) en les équipant de têtes émettrices de type radio-relevé ou télé-relevé. Ce dispositif offrira à l’usager la possibilité de suivre au jour le jour sa consommation d’eau potable et ainsi de l’optimiser.

Page consacrée au sujet sur le site Web de la SMEaux

Pictogramme drapeau de la France Pictogramme drapeau de UK Pictogramme drapeau de l'Italie
Monaco
in daily life
Environment
and urbanism
News
Monaco in daily life Environment and urbanism