Pictogramme drapeau de la France Pictogramme drapeau de UK Pictogramme drapeau de l'Italie

x

Install this webapp on your device : tap and " Add to homescreen".

Register / Connect

By entering your phone number, you accept that it will be used to send traffic alerts.

Use at least 9 characters of which one capital, one lower case, one digit and one special character



Main
Menu.

Alors que S.A.S. le Prince Albert II vient de relever l’objectif monégasque de réduction des émissions de gaz à effet de serre à 55 % d’ici à 2030 (initialement fixé à 50 %) lors du Sommet international sur l’Ambition Climatique (cliquez ici pour en savoir plus), nous vous proposons un récapitulatif des actions menées en Principauté pour lutter contre le réchauffement de la planète…

Dans le domaine de la mobilité :
dans le but de développer l’offre de transports en commun tout en la décarbonant,  les bus de la Compagnie des Autobus de Monaco deviendront progressivement électriques afin d’atteindre 0 émission en 2030 (lire notre article sur le sujet) ;
dans la continuité d’une politique incitative en faveur des véhicules électriques initiée en 1994 et dans le cadre du Plan de relance, une surprime est attribuée pour l’achat d’un véhicule écologique (cliquez ici pour en savoir plus) ;
le remplacement des prises en libre-service par des stations-service électriques MONACO ON, toujours gratuites mais plus puissantes et plus rapides, se poursuit dans les parkings publics et en voirie (lire notre article sur le sujet).

En matière de traitement des déchets :
dans le cadre d’un Plan de Prévention et de Gestion des Déchets de Monaco, une politique « Zéro déchet plastique à usage unique à horizon 2030 » a été mise en œuvre (cliquez ici pour en savoir plus) ;
dans le cadre du Plan de relance, des mesures d’accompagnement 0 carbone et la démarche des « commerces et restaurants engagés » vont permettre d’accélérer la réduction des déchets des entreprises (lire notre article sur le sujet) ;
encore dans le cadre du Plan de relance, une aide à la création ou à la mise aux normes des locaux poubelles est proposée afin de faciliter le tri pour les résidents (cliquez ici pour en savoir plus). Par ailleurs, la consigne des contenants de la vente à emporter est en étude de faisabilité.

Concernant la consommation énergétique des bâtiments :
toujours dans la cadre du Plan de relance, l’efficacité énergétique est favorisée avec les aides pour la restauration du bâti remarquable (cliquez ici pour en savoir plus), pour la rénovation des fenêtres (cliquez ici pour en savoir plus), pour des travaux dans un logement à usage d’habitation (cliquez ici pour en savoir plus), pour la rénovation exemplaire d’un bâtiment (cliquez ici pour en savoir plus), pour la rénovation d’un commerce (cliquez ici pour en savoir plus) et pour l’achat de petits équipements et aménagements visant une réduction des consommations énergétiques (cliquez ici pour en savoir plus) ;
une subvention pour l’isolation des toitures sera également prochainement proposée ;
dans les années à venir, la mise en œuvre de bâtiments s’inscrivant dans la démarche BD2M, moins impactante en termes d’émissions de CO2, sera généralisée (cliquez ici pour en savoir plus) ;
le recours au fioul domestique sera interdit à partir du 1er janvier 2022 ;
les bâtiments publics continueront de « donner le la » avec la suppression des dernières chaudières à fioul au cours des années 2021 et 2022, l’adoption de 100 % de l’éclairage en LED, la généralisation des isolations thermiques aux nouvelles normes et le déploiement des énergies renouvelables ;
tandis qu’en 2020, 950 m² de surface ont été équipés de panneaux photovoltaïques, 2.300 m² supplémentaires le seront en 2021 ;
toujours dans le domaine des énergies renouvelables, le développement de la thalassothermie se poursuit avec la construction de deux nouveaux réseaux à la Condamine et au Larvotto, lesquels réduiront les émissions de GES de la Principauté de 7 % (lire notre article sur le sujet).

D’autre part, une spécificité de la politique monégasque consistant à mobiliser la communauté, le « Pacte National pour la Transition Énergétique » continuera d’être largement déployé. Il compte aujourd’hui près de 1 500 signataires et couvre plus du quart des salariés de la Principauté (cliquez ici pour en savoir plus… et adhérer !)

Enfin, après avoir analysé les ilots de chaleur urbains, il s’agira de développer la nature en ville afin non seulement d’apporter de la fraîcheur, mais aussi d’améliorer le cadre de vie. La plantation de 2.400 arbres supplémentaires est également envisagée d’ici 2030.

Pour approfondir le sujet, lisez notre interview de Marie-Pierre Gramaglia, Conseiller de Gouvernement-Ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l‘Urbanisme, menée à l’occasion du cinquième anniversaire de l’Accord de Paris sur le climat 


My
daily life
My
city
My
environment
My urban
services