Pictogramme drapeau de la France Pictogramme drapeau de UK Pictogramme drapeau de l'Italie

x

Install this webapp on your device : tap and " Add to homescreen".

Register / Connect

By entering your phone number, you accept that it will be used to send traffic alerts.

Use at least 9 characters of which one capital, one lower case, one digit and one special character



Main
Menu.

Effet du confinement sur la qualité de l’air et sur le niveau sonore en Principauté de Monaco

 

Pendant la période de confinement du 18 mars au 4 mai 2020 dans le cadre de la crise sanitaire du COVID-19, la diminution du trafic routier et aérien, la fermeture des crèches, des écoles et de nombreuses activités et lieux festifs ainsi que la mise en place majoritaire du télétravail se sont traduits par des effets importants sur la qualité de l’air et le bruit urbain.

Afin d’évaluer cet impact, deux analyses* ont été conduites sur la qualité de l’air et les niveaux de bruit pendant cette période. Elles ont permis à la fois de mettre en évidence la corrélation avec la circulation routière et d’évaluer l’impact de leur réduction sur la qualité de vie.

 



Pour la qualité de l’air, les concentrations de dioxyde d’azote (NO2) ont été réduites jusqu’à 60% les jours de semaine et 70% le week-end. Le NO2 est un polluant local essentiellement émis par le trafic routier.

En suivant ce lien, vous trouverez une cartographie qui représente les maximum des concentrations horaire de NO2 observée le 2 mars 2020 (avant le confinement) et le 2 avril 2020 (pendant le confinement).

L’effet sur d’autres polluants atmosphérique tels que les particules fines et l’ozone est resté limité. Les concentrations de ces polluants sont également liées à des phénomènes de transfert des masses d’air à large échelle ainsi que la présence de particules naturelles (sables, pollens), et de réactions chimiques dans l’atmosphère.

 

L’effet du confinement sur les niveaux sonores a été important.

Des réductions jusqu’à 5 dB(A) sur la période jour et 8 dB(A) pour la période nuit ont été observées sur les zones de trafic de l’Office du Tourisme, de la Place d’Armes et de la Place de la Visitation. Ces réductions correspondent à des diminutions importantes de respectivement 68 et 85%, de l’énergie sonore.

 

* Ces travaux sont basés sur les réseaux de mesures de la Direction de l’Environnement composés de 5 stations de mesure la qualité de l’air, de balises acoustiques ainsi que de micro-capteurs déployés dans le cadre de la démarche Smart City (MonacoExtended). Les cartographies de la qualité de l’air ont été établies en partenariat avec Atmosud à partir d’une modélisation haute résolution du territoire et des mesures des polluants atmosphériques permettant notamment le calcul de l’indice journalier de la qualité de l’air globale (IQA) disponible dans Mon/quotidien de yourmonaco.

My daily
life
My
city
My
environment
My urban
services