Pictogramme drapeau de la France Pictogramme drapeau de UK Pictogramme drapeau de l'Italie

x

Install this webapp on your device : tap and " Add to homescreen".

Register / Connect

By entering your phone number, you accept that it will be used to send traffic alerts.

Use at least 9 characters of which one capital, one lower case, one digit and one special character



Main
Menu.

Visite ministérielle de l’Usine de Traitement des Eaux Résiduaires

 

Mardi 7 janvier 2020, Serge Telle, Ministre d’Etat, accompagné de Marie-Pierre Gramaglia, Conseiller de Gouvernement-Ministre de l’Équipement, de l’Environnement et de l’Urbanisme ainsi que Frédéric Van Heems, Directeur Général de Veolia Eau France, Olivier Grunberg, Président Délégué de la Société Monégasque des Eaux, ont visité l’Usine de Traitement des Eaux Résiduaires (UTER), en cours de travaux afin d’améliorer et augmenter ses capacités d’épuration.

L’usine de Monaco traite non seulement les eaux usées de la Principauté mais également un bassin versant plus large comprenant Beausoleil et une partie des territoires de Cap d’Ail et de la Turbie. Cette usine est installée au cœur du quartier de Fontvieille dans l'immeuble "Le Triton", bâtiment industriel de dix niveaux, construit à proximité immédiate de l'Usine d'Incinération des Résidus Urbains et Industriels. Cet équipement a été rendu possible dès l’origine grâce à la mise au point de technologies de traitement des eaux usées alliant compacité, efficacité et absence de nuisances.


Dans le cadre du renouvellement du contrat de concession de service public de la SMEAUX, signé en 2015, des travaux d’extension avaient été envisagés sur l'UTER pour accroître sa capacité de traitement de 30% et faire face à l’évolution des flux polluants dans les années à venir.

Ces travaux ont nécessité la suppression des deux niveaux de parkings du Triton et l’installation d’une technologie avancée et innovante dénommée MBBR (Moving Bed Biofilm Reactor). Ce traitement biologique permet de répondre aux normes de rejets les plus exigeantes.

L’aspect sécurité du chantier a été particulièrement pris en compte durant l’ensemble des travaux. Afin de traiter les volumes d’air vicié complémentaires, une désodorisation à charbon actif a été mise en place. Bien que le chantier soit réalisé à 80 %, les performances épuratoires sont d’ores et déjà atteintes dans la majorité des cas.

L’achèvement des travaux est estimé pour le mois de septembre 2020, en avance par rapport au planning initial fixé à la fin d’année.

Le projet, d’un montant de 32 M €, a été financé pour moitié par l’État et la SMEaux. Ce chantier est un élément important de la politique de développement durable de la Principauté. Il importe en effet que les eaux usées soient épurées à Monaco de la façon la plus efficace, malgré les contraintes d’espace dans lesquelles s’inscrit cette usine, modèle d’intégration en milieu urbain.

My daily
life
My
city
My
environment
My urban
services